Où souhaitez-vous
partager cette page?

Comment amener son enfant à entretenir une saine alimentaire?

Arrière-plan

15 juin 2022 Bien-être

Parents

Par Eloïse Trudel-Brûlé & Simon Aubin

Nutritionniste & Conseiller en prévention-promotion

C’est connu, la période de l’adolescence est caractérisée par un grand besoin d’autonomie. Les jeunes veulent davantage se dissocier de leurs parents pour certaines activités, incluant l’alimentation.

En effet, ils désirent davantage faire leurs propres expériences et leurs propres choix, entre autres pour ce qu’ils mangent. Ce peut donc être un bon contexte pour valoriser l’autonomie de votre adolescent.

4 comportements à adopter pour favoriser l’autonomie de son ado

  1. Invitez votre ado à participer aux choix des repas.
  2. Demandez-lui de choisir quels aliments ils désirent pour ses lunchs et de vous aider à faire la liste d’épicerie avec vous.
  3. Invitez-le à cuisiner une recette pour la déguster en famille. Toutes ces expériences lui permettront de développer des habiletés sur les choix, la planification et la préparation des repas.
  4. Offrez-lui d’inviter des amis à souper, tout en lui proposant de composer le menu qu’il désire servir. L’important est surtout de lui laisser de la place pour faire ses propres choix, de lui faire confiance et de l’encourager dans ses initiatives.

« Mon ado a toujours faim, est-ce normal ? »

Les adolescents sont en pleine croissance et il est tout à fait normal que leur corps nécessite plus de nutriments. En effet, plusieurs vont donc ressentir une très grande faim durant cette période. Il est important que les jeunes mangent suffisamment tout en restant à l’affut de leurs signaux de faim et de satiété, c’est-à-dire le sentiment d’être rassasié après un repas. Les protéines et les fibres aident à atteindre un bon sentiment de satiété. Misez donc sur l’offre d’une assiette équilibrée, comme ce que propose le Guide alimentaire canadien, avec la présence d’une portion de viande ou substitut, des légumes en bonne quantité ainsi qu’une portion de féculent, qui aidera les jeunes à avoir de l’énergie.

Un principe important pour une alimentation équilibrée est la variété. Ainsi, votre jeune aura plus d’intérêt à manger des repas santé si vous lui proposez des plats variés et colorés. De plus, il est important de prévoir des collations soutenantes à vos ados, afin qu’ils puissent combler leur faim et patienter jusqu’au prochain repas. Les collations avec source de protéines et glucides demeurent les meilleurs choix. Voici quelques exemples :

  • Du yogourt grec avec des fruits
  • Du fromage avec des craquelins
  • Barre tendre ou muffin maison avec des noix
  • Du hummus avec pain pita
  • ½ sandwich au beurre d’arachide
  • Smoothie préparé avec fruits et lait ou boisson végétale

Parler de poids peut nuire au développement de l’estime de soi chez votre ado et même engendrer une mauvaise relation avec la nourriture.

Les adolescents et leurs changements corporels.

Chez les filles, l’apparition des menstruations augmente les besoins nutritionnels en fer. Pour leur part, les garçons ont également des besoins plus importants en fer, reliés à leur croissance. Ainsi, optez pour l’offre d’une source de viande ou substituts à chaque repas, comme des légumineuses, noix et graines, tofu, œufs, poisson. Les céréales sont également souvent enrichies de fer. Les légumes verts sont aussi une source intéressante de fer, combinée à une source de vitamine C (agrume ou autre fruit par exemple), pour favoriser l’absorption.

Votre ado a un goût prononcé vers la malbouffe?

Vous aurez peut-être l’impression que vos jeunes se tournent vers la restauration rapide pour s’alimenter. En effet, avec l’influence du groupe d’amis, il est normal que les jeunes veulent manger des aliments qui sont moins nutritifs ou qui proviennent de chaînes de restauration rapide. Les normes sociales tendent aussi vers l’attribution d’un statut ‘cool’ à la fréquentation de ces milieux à l’adolescence. Toutefois, au lieu de réprimander vos ados, proposez-leur des alternatives. Les repas similaires peuvent être reproduits à la maison, avec des ingrédients qui sont plus nutritifs. Voici des exemples de recettes que vous pourriez inclure à l’occasion dans le menu familial :

  • Des petites pizzas maison sur pains pita
  • Des wraps au poulet
  • Une poutine-repas, préparée à partir de pommes de terre cuites au four
  • Des hamburgers
  • Partager un plat de nachos garnis en famille
  • Un souper de club-sandwich
  • Etc.

Rappelez-vous que l’important est l’équilibre dans l’alimentation. Ainsi, il n’est pas nécessaire et même déconseillé de restreindre les repas de restauration rapide, car cela risque de créer un engouement plus important pour ce genre de nourriture. Au contraire, il est préférable de les inclure de façon occasionnelle dans l’alimentation de votre enfant. Soyez également un modèle en cuisinant et consommant des repas sains et nutritifs la plupart du temps.

Parler du poids? Non merci!

Il est déconseillé de parler de poids corporel avec vos enfants, peu importe le poids. De plus, l’adolescence peut être une période particulièrement sensible par rapport à l’apparence physique, en raison des nombreux changements corporels. 

Ainsi, parler de poids peut nuire au développement de l’estime de soi chez votre ado et même engendrer une mauvaise relation avec la nourriture. 

Alors, n’hésitez pas à complimenter votre adolescent, mais portez vos commentaires davantage sur ses habiletés, ses talents, ses réalisations, etc.

 

Références 

Sylvie Labrecque, Autonomie et responsabilité des ados
Équilibre, Votre influence a du poids
Gouvernement du Canada, Une saine alimentation pour les adolescents
Gouvernement du Canada, Guide alimentaire
Gouvernement du Canada, Nutriments dans les aliments - Fer
Fastfood santé, de Geneviève O’Gleman, nutritionniste