Où souhaitez-vous
partager cette page?

Parler de cannabis avec son jeune

Arrière-plan

10 janvier 2020 Dépendances

Parents

Par Audrey Fortin

Coordonnatrice

Le 17 octobre 2018, le cannabis devenait légal au Canada. Malgré la légalisation du cannabis, sa consommation (tout comme sa possession) par les jeunes demeure interdite. 

Néanmoins, la période de l’adolescence se caractérise par l’envie de faire de nouvelles expériences. Alors, comment pouvons-nous, en tant que parents, aider nos ados à faire des choix éclairés et réduire les risques liés à l’usage du cannabis ? 

Combien de jeunes consomment du cannabis ? 

Les adolescents sont à un âge où ils veulent vivre de nouvelles sensations et où l’interdit est séduisant. Ils cherchent leur identité et leur indépendance, mais surtout, ils veulent se sentir inclus dans un groupe. C’est bel et bien à ce moment que l’influence des amis devient parfois plus grande que celle de la famille. Il est donc possible de comprendre pourquoi les jeunes sont tentés d’expérimenter le cannabis. 

Toutefois, il est important de savoir que la consommation de cannabis à l’adolescence est souvent occasionnelle, passagère et exploratoire. Malgré certaines perceptions, ce n’est pas la majorité des jeunes qui consomment du cannabis. En effet, ce serait seulement 30 % des jeunes âgées de 15 et 17 ans qui consommeraient du cannabis au moins une fois par année. De plus, au cours des 20 dernières années, la proportion d’élèves du secondaire qui ont fait l’usage de drogues est en constante diminution. Au secondaire, c’est 92 % des jeunes du 1er cycle et 67 % des jeunes du 2e cycle qui ne consomment pas de cannabis. 


Les jeunes qui parlent d’alcool, de cannabis et d’autres drogues avec leurs parents sont moins à risque d’avoir des problèmes de consommation!

Comment réduire les risques liés à la consommation de cannabis ? 

Malgré sa légalisation, la consommation de cannabis n’est pas sécuritaire à 100 %. Puisqu’à l’adolescence le cerveau est toujours en développement, la meilleure façon de réduire les risques est de s’abstenir de consommer du cannabis. Par contre, si votre jeune consomme vous devriez lui faire les 8 suggestions suivantes : 

  1. Choisir son moment : le cannabis modifie les sens et diminue la concentration et la coordination. Il devrait donc être consommé après ses activités quotidiennes (ex. : après le travail ou l’école). 
  2. Trouver ses propres limites : le cannabis a des effets différents sur chaque personne et peut varier aussi selon le contexte. Pour limiter l’intensité des effets, il est recommandé de choisir des produits avec un faible niveau de TGC (moins de 10 %). 
  3. Limiter sa consommation : ne pas consommer de façon régulière (exemple : plusieurs fois par semaine) et de grande quantité à la fois, puisque cela peut nuire à la santé et à la performance à l’école ou au travail. 
  4. Opter pour des produits de qualité : choisir des produits légaux à faible teneur en THC (moins de 10 %) afin de diminuer les risques et les effets indésirables. 
  5. Ménager ses poumons : ne pas garder la fumée de cannabis dans ses poumons (prendre une grande bouffée et la garder le plus longtemps possible n’augmente pas le high). 
  6. Ne pas mélanger du tabac au cannabis : la nicotine crée une forte dépendance. 
  7. Faire attention aux mélanges : la combinaison « alcool et cannabis » multiplie l’effet des deux substances. En effet, les mélanges peuvent rendre malade, étourdir ou faire vomir. 
  8. Y aller doucement avec les produits comestibles : les effets du cannabis comestible prennent plus de temps à se faire sentir (jusqu’à 2 heures) et durent plus longtemps (jusqu’à 8 heures). Il est donc conseillé de commencer par de faibles doses et d’attendre de ressentir les effets avant d’en reprendre. 

Comment parler de cannabis avec son jeune ? 

Vous êtes inquiets pour votre jeune ou vous voulez tout simplement aborder le sujet avec lui ? Vous faites la bonne chose. En effet, il est démontré que les jeunes qui parlent d’alcool, de cannabis et d’autres drogues avec leurs parents sont moins à risque d’avoir des problèmes de consommation. Vous ne savez pas par où commencer ? Voici quelques petits conseils en rafale : 

Tout d’abord, préparez votre discussion ! Choisissez un bon moment ! Soyez à l’écoute ! Prenez le temps d’accueillir ce qu’il vous dit ! Démontrez un réel intérêt à ses opinions ! Questionnez-le sur ce qu’il vit ! Soyez compréhensif et ouvert d’esprit ! Installez un climat de confiance pour qu’il soit moins sur la défensive ! Trouvez un terrain d’entente ! Remettez la discussion à plus tard au besoin ! Partagez-lui vos opinions et connaissances s’il vous le demande ! Collaborez avec lui plutôt que de lui dire quoi faire ! Faites-lui savoir que vous êtes disponibles ! Allez chercher de l’aide au besoin ! Finalement, faites-vous confiance ! 

Pour en savoir plus sur le cannabis et sur les risques liés à sa consommation, cliquez ici

Ressources pour les parents

Parlez-vous cannabis ?– Gouvernement du Québec 

Encadrement cannabis 


Références

Association Canadienne de Santé Publique, Cannabases
Gouvernement du Québec, Le cannabis
Institut national de santé publique du Québec, Dossier Cannabis et santé
Santé Montréal, Lumière sur le cannabis : Parler avec les ados
Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur la santé des jeunes du secondaire, 2016-2017