Où souhaitez-vous
partager cette page?

Réagir au coming out de son enfant

Arrière-plan

4 mai 2022 Diversité sexuelle et de genre

Parents

Par Geneviève Cantin & Amélie Ouimet

Intervenant·e·s

À l’adolescence, le cheminement vers la compréhension et la valorisation de son identité demande de se questionner, de se chercher et d’explorer pour mieux se découvrir.

Plusieurs personnes ont différents sentiments lorsqu’elles explorent leur identité de genre ou leur orientation sexuelle, allant de l’excitation, au soulagement ou à l’inquiétude. 

À travers cette exploration, il se peut que votre enfant choisisse de vous partager cette partie de son identité. Cette affirmation – ou coming out – est une démarche qui est unique à votre enfant. Choisir de s’exposer peut demander du courage et de la force à votre jeune, surtout lorsqu’iel ne sait pas comment vous allez réagir. C’est pourquoi il est important d’adopter une attitude d’ouverture, d’accueil et d’écoute.

Pendant un coming out

Lorsque votre enfant fait son coming out, il est normal de ne pas nécessairement savoir comment réagir ou d’avoir peur de dire quelque chose d’inadéquat. Cela indique cependant que vous avez le désir de bien faire afin de lea soutenir. Voici donc une liste non-exhaustive de conseils pour vous outiller face au coming out de votre adolescent·e.

Écouter

L’écoute est primordiale : laissez-lea s’exprimer, c’est son moment. C’est une marque de confiance de s’ouvrir à vous. Votre enfant s’expose et peut donc être confronté aux risques associés à une réaction négative. Vous pouvez ainsi lui dire que vous appréciez cette confiance et lea remercier.

Rassurer au besoin

Si vous sentez que votre enfant éprouve des craintes quant à votre relation, savoir que cela ne vient pas influencer votre affection à son égard peut être un grand soulagement.

Éviter les questions et commentaires intrusifs

Il est important de ne pas banaliser ou questionner un sentiment, une expérience ou le vécu de la personne. Ceux-ci sont valides, et ne demandent pas à être remis en doute. Les propos tels que « c’est juste une phase, ça va passer » peuvent briser le lien de confiance que vous avez. Il est important qu’iel vous considère comme une personne qui croit en ellui afin de se sentir confortable de se confier à vous à l’avenir.

Aussi, il ne faut pas oublier que l’orientation sexuelle et l’identité de genre peuvent être fluides. Une personne peut donc toujours être en questionnement lors de son coming out ou être amenée à en faire plus d’un au cours de sa vie. Cela n’invalide en aucun cas ce qu’elle exprime, et ce n’est pas votre rôle de la questionner afin de lui apposer une étiquette.

Communiquer pour mieux accompagner

Si vous vous demandez comment l’accompagner à la suite de son coming out, questionnez votre enfant pour savoir ce que vous pouvez faire. Iel peut vous guider quant à ses besoins. Il est possible toutefois que votre enfant ne ressente pas le besoin d’être accompagné. Respectez cela, tout en gardant une posture d’ouverture; votre jeune sentira qu’iel peut faire appel à vous.

Respecter son rythme

Un coming out peut se faire par étapes, et ce n’est pas parce que votre jeune vous en a parlé qu’iel est prêt·e ou a envie d’en discuter avec d’autres personnes. Respectez son rythme et voyez avec ellui si vous êtes autorisé·e à en parler, et si c’est le cas, à qui. Il est essentiel de ne pas faire son coming out à sa place sans son consentement clair. Il s’agit d’une microagression qui peut blesser votre adolescent·e et affecter votre lien avec ellui.

L’orientation sexuelle et l’identité de genre peuvent être fluides. Une personne peut donc toujours être en questionnement lors de son coming out ou être amenée à en faire plus d’un au cours de sa vie.

Après un coming out

À la suite d’un coming out, il est tout à fait normal de vivre une panoplie d’émotions, qui peuvent parfois nous sembler contradictoires ou démesurées.

Qu’il s’agisse des vôtres ou de celles de votre enfant, la bienveillance est de mise. Donnez-vous le temps de les accueillir et n’hésitez pas à aller chercher du soutien. De nombreux parents en ont besoin pour les aider à naviguer à travers leurs émotions et préoccupations.

Toutefois, votre support et votre acceptation sont d’une importance vitale. Démontrer votre amour peut l’aider à croire en ellui, à se sentir valide et authentique., De plus, rappelez-vous qu’il n’est pas nécessaire de tout connaître au sujet de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre de votre enfant pour l’aimer et l’accepter pour qu’iel est. Si vous vous sentez dépassés, raccrochez-vous à vos valeurs parentales et concentrez-vous sur votre rôle de parent. Cela peut l’aider à ressentir que vous continuez à vous soucier d’ellui et que vous l’acceptez.

Après tout, faire un coming out n’est qu’une des multiples avenues qu’une personne peut emprunter et ne représente pas nécessairement la fin d’un processus. Si elle est désirée et bien accueillie, cette expérience peut s’avérer libératrice. Avec votre soutien, cela peut permettre à votre enfant de se sentir beaucoup mieux dans sa peau!


Références

Aide aux Trans du Québec (ATQ), S’outiller pour mieux intervenir avec les personnes trans, non-binaires ou en questionnement de leur identité de genre
Central Toronto Youth Services (CTYS), Famille en TRANSition : Un guide de ressources à l’intention des familles des jeunes transgenres (2e édition)
Journal of Homosexuality, Coming In : Queer Narratives of Sexual Self-Discovery