Où souhaitez-vous
partager cette page?

3 règles pour une conciliation travail-études réussie

Arrière-plan

5 avril 2023 École, emploi et bénévolat

Parents

Par Jenny Litalien

Intervenante jeunesse

De plus en plus d’adolescents intègrent un emploi alors qu’ils sont étudiants. Le fait que le marché du travail est en pénurie de main-d’œuvre dans plusieurs secteurs facilite cet accès.

Sachant que plusieurs études démontrent qu’occuper un emploi pendant ses études apporte des bienfaits, mais peut également avoir un impact considérable sur la persévérance scolaire, on peut alors se demander comment guider et soutenir efficacement son ado. Pour une conciliation travail-études réussie, voici 3 points importants.

1- Identifier son objectif

Premièrement, il est important de discuter avec votre ado afin de déterminer quelle est la raison principale de son intérêt pour le marché du travail. Est-ce pour économiser, payer ses dépenses personnelles, développer son autonomie, acquérir de l’expérience ou des compétences, favoriser son développement personnel? Bref, toutes ces raisons sont bonnes.

De plus, il a été démontré que le fait d’avoir un emploi en lien avec son domaine d’études et ses passions favorise l’engagement et la persévérance scolaire. Aider votre adolescent à identifier ses priorités et clarifier ses objectifs servira de point de repère dans l’organisation de son temps et sa prise de décision.

2- Bien cibler son emploi

Deuxièmement, il est essentiel d’aider votre jeune à cibler un emploi tout en tenant compte des différentes sphères de sa vie et de sa personnalité. L’aider à déterminer son niveau d’implication dans un travail selon ses engagements scolaires sera prioritaire. Certains arrivent à concilier des études à temps plein et un emploi de 20 heures par semaine. Tandis que pour d’autres, une journée de travail suffira.


Favoriser un emploi à proximité de la maison ou de l’école peut aussi être un facteur déterminant pour arriver à concilier ses engagements travail-études.

Sachez que des employeurs sont déjà sensibilisés et adoptent de bonnes pratiques de conciliation travail-études. Certains ont aussi un programme de bourse d’études.

Alors, encouragez votre jeune à poser des questions lors de l’entrevue, tel que :

  • Si je dois m’absenter en période d’examen, est-ce que c’est accepté?
  • Limitez-vous le nombre d’heures supplémentaires?
  • Est-ce que vous consultez les employés avant de faire les horaires?
  • Quelles sont vos pratiques en conciliation travail-études?

Car, mieux vaut prévenir que guérir.

3- Être attentif aux signes de surmenage

Lorsque votre ado est dans l’aventure de conciliation travail-études, demeurez vigilants aux signes de surmenage. N’hésitez pas à lui demander :

  • Te sens-tu plus stressé ou fatigué?
  • Arrives-tu à consacrer du temps à tes études?
  • As-tu l’impression d’être moins concentré ou motivé à l’école?

Il est recommandé d’évaluer sa situation et sa gestion du temps après un premier semestre ou étape scolaire. Cela lui permettra de s’ajuster au besoin.


Les jeunes qui travaillent plus de 15 heures par semaine vivent moins bien la conciliation travail-études.

Comparativement aux autres, ils sont aussi plus nombreux à être désengagés de leur scolarité, à vivre de la détresse psychologique, à avoir un niveau élevé de fatigue et d’être victime d’accidents.

Il faut également tenir compte des modifications à la CNESST qui ont été apportées et sont en vigueur depuis le 1er septembre 2023.  Le nombre d’heures maximal d’une semaine de travail est de 17 heures, dont un maximum de 10 heures du lundi au vendredi pour tout jeune assujetti à une obligation de fréquentation scolaire.  

Pour plus d’information concernant le projet de loi 19, nous vous recommandons le lien suivant: https://www.quebec.ca/nouvelles/actualites/details/adoption-du-projet-de-loi-no-19-le-travail-des-enfants-sera-desormais-mieux-encadre-48374  qui explique bien la modification à la Loi sur les normes du travail (art. 84.4).  

L’importance de faire des choix éclairés

Finalement, le plus important est d’amener votre ado à prendre conscience de ses limites, développer son sens de l’organisation, connaître ses droits et les ressources qui peuvent le soutenir dans ses projets socioprofessionnels. La conciliation travail-études, c’est une question d’équilibre!

N’hésitez pas à utiliser divers outils tels qu’un tableau hebdomadaire pour avoir une vue générale des engagements et ainsi allouer un temps précis pour chaque chose. Un agenda lui permettra de prioriser au quotidien et de développer de bonnes techniques de communication afin d’avoir des échanges efficaces avec son employeur et les enseignants. Plusieurs ressources scolaires et communautaires offrent déjà des services de soutien à cet effet.


Référence

Alloprof parents, Saines habitudes de vie et activités pédagogiques
Légisquébec, Loi sur les normes du travail