Où souhaitez-vous
partager cette page?

Nouveau poste

Tu es passionné.e par l’intervention de groupe? Et tu veux contribuer au bien-être des jeunes? 

✅ Ta place est parmi nous!

Animateur(trice) / intervenant(e) du volet sensibilisation jeunesse recherché(e)

Cultiver son estime de soi

Arrière-plan

17 décembre 2020 Bien-être

Parents

Par Audrey Fortin

Intervenante

L’estime de soi peut être un concept difficile à comprendre. Il n’est pas tangible et il semble englober plusieurs choses en même temps. Toutefois, sachant que l’estime de soi influence directement le bien-être et est associée à la santé psychologique, il est important d’y accorder une attention particulière. 

De plus, il est démontré qu’une personne qui a une bonne estime d’elle-même est plus apte à rester motivée et à s’engager dans différents projets et relations constructives.

L’estime de soi c’est quoi exactement? 

L’estime de soi est l’opinion que l’on se fait de soi-même en ce qui a trait à son physique, à la qualité de ses relations et à ses réalisations personnelles. Contrairement à ce que certaines personnes peuvent penser, l’estime de soi est la valeur personnelle que l’on s’attribue en fonction de ce que l’on aime et non en fonction de ce que l’on fait ou de ce que l’on possède. Tout le monde possède une estime de soi. Celle-ci varie dans le temps en fonction des expériences que l’on vit et des gens que l’on rencontre. 

Les bénéfices d’une bonne estime de soi 

Si l’évaluation personnelle de la personne est positive, on dira qu’elle a une bonne estime d’elle-même. Ainsi, cette personne aura plus tendance à faire preuve d’adaptation, d’ouverture d’esprit, de flexibilité et de respect. Elle risque également d’avoir une évaluation plus précise et fiable de ses compétences et de sa valeur personnelle. Une personne avec une bonne estime d’elle-même est capable de se contrôler et a une meilleure stabilité émotionnelle. Elle se compare moins aux autres, ce qui l’amène à ressentir un sentiment de bien-être. 


L’estime de soi est composée de quatre éléments : le sentiment de sécurité et de confiance, la connaissance de soi, le sentiment d’appartenance à un groupe et le sentiment de compétence.

Les conséquences d’une faible estime de soi 

Si l’évaluation personnelle de la personne est négative, on dira qu’elle a une faible estime d’elle-même. Ainsi, cette personne aura plus tendance à être prudente, réticente et à renoncer plus vite face à un défi. Elle peut également avoir plus de difficulté à prendre des décisions et avoir tendance à remettre ses obligations à plus tard. Face à un échec, une personne qui a une plus faible estime d’elle-même risque de s’attribuer la faute. Par peur de ne pas réussir à nouveau, elle risque de moins entreprendre de choses. Elle aura donc moins d’occasions de recevoir des félicitations et des mots d’encouragement, ce qui l’entrainera à douter de ses capacités et donc à moins entreprendre de choses à nouveau… Et c’est ainsi qu’un cercle vicieux s’installera. 

Les comportements qui nuisent à une bonne estime de soi 

Puisque l’estime de soi évolue dans le temps en fonction des expériences que l’on vit et des gens que l’on rencontre, il vaut mieux éviter certains comportements, voire certaines personnes. Les jugements et les critiques, qu’ils viennent des autres ou de soi-même, peuvent nuire à une bonne estime de soi. Ces comportements amènent souvent des pensées négatives qui sont elles aussi nuisibles à une bonne estime de soi. L’amour conditionnel des autres, c’est-à-dire être apprécié en fonction des tâches accomplies ou des réussites, peut également nuire à une bonne estime de soi. 

Les trucs qui aident à avoir une bonne estime de soi 

Pour cultiver son estime personnelle, il est conseillé d’affronter ses peurs, afin de vivre de nouvelles expériences. En développant son autonomie et son sentiment d’appartenance, on contribue ainsi à cultiver son estime de soi. Il est aussi recommandé d’adopter des attitudes bienveillantes à son égard. Par exemple, le fait de s’accueillir et de s’accepter en totalité, d’être à l’écoute de ses désirs et de ses besoins et d’exprimer ses limites et de les faire respecter renforcit son estime de soi. 

Comment reconnaitre une bonne estime de soi ? 

Plusieurs comportements et aptitudes sont associés à une bonne estime de soi. Par exemple, une personne qui a une bonne estime d’elle-même sera capable de : 

  • Demeurer calme face à un malaise physique ou relationnel ; 
  • Réagir positivement à la nouveauté ; 
  • Être optimiste face à l’avenir et anticiper le plaisir ; 
  • Reconnaitre ses habiletés et ses limites (physiques, intellectuelles, relationnelles) ; 
  • Exprimer ses goûts, idées, sentiments, besoins ; 
  • Assumer des responsabilités et faire respecter ses limites ; 
  • Éprouver une sensibilité et une générosité face aux autres ; 
  • Partager, faire preuve d’entraide et chercher la présence des autres ; 
  • Persévérer malgré les difficultés et tolérer les délais ; 
  • Prendre des initiatives et des risques calculés ; 
  • Se souvenir de ses réussites passées et ressentir de la fierté ; 
  • Appliquer des stratégies pour résoudre ses problèmes ; 
  • Manifester son goût d’apprendre (curiosité intellectuelle) et sa créativité. 

À tout moment, l’estime de soi peut être fragilisée. L’importance de choisir ses relations, afin qu’elles soient positives et constructives, prend alors tout son sens. Si l’expression dit que « Paris ne s’est pas construit en un jour », c’est tout aussi vrai pour l’estime de soi! 


Références

Université de Montréal, Estime de soi
Recherche en soins infirmiers, L'estime de soi
Université Laval, L'estime de soi
OSER changer, Estime de soi: mes 5 stratégies pour la développer