Où souhaitez-vous
partager cette page?

Nouvel article

Comment faciliter la demande d'aide chez les jeunes hommes?

Alcool et autres drogues 

Arrière-plan

8 février 2023 Dépendances

Intervenants

Il n’y a qu’une seule substance qui, prise avec l’alcool, a des effets bénéfiques sur la santé, et c’est la nourriture. La présence d’aliments dans le système gastro-intestinal a un effet positif sur l’assimilation de l’alcool dans le sang. Le type d’aliments ingérés joue aussi un rôle important. En effet, plus la nourriture est grasse, plus lent est le passage de l’alcool de l’estomac à l’intestin et plus long est le temps d’assimilation de l’alcool, diminuant ainsi le taux d’alcoolémie d’un individu.  

Les mélanges à faire et à ne pas faire  

FEU VERT : Un mélange heureux  

  • Alcool et nourriture 
  • Alcool dans les cocktails

FEU ORANGE : La vigilance s’impose  

  • Alcool et café  
  • Alcool et boisson énergisante  
  • Alcool et jeux de hasard et d’argent  

FEU ROUGE : Attention !

  • Alcool et tabac  
  • Alcool et drogues 
  • Alcool et médicaments  
  • Alcool et cannabis  
  • Alcool et autres drogues illicites

FEU VIOLET : Danger grave

  • Alcool et sédatifs  

Le saviez-vous ?  

On trouve des sédatifs comme le PCP (mescaline, mess, horse, angel dust, TH) et de la kétamine (Spécial K, vitamine K, ket, ketty) chez les vendeurs de rue. Lorsque l’alcool est combiné à ce type de psychotrope, il se crée une synergie renforçatrice, ce qui signifie que la combinaison des effets dépresseurs est plus grande que la somme de ces effets pris séparément. Ce type de combinaison peut engendrer une dépression extrême du système nerveux central pouvant aller de la confusion jusqu’à l’inconscience et la mort. 

Consulter la fiche

Source
Educalcool