Où souhaitez-vous
partager cette page?

Famille parfaite en apparence

Arrière-plan

21 juin 2023 Relation parent-enfant

Parents

Par Véronique Delorme

Intervenante communautaire famille

Vous considérez-vous comme un bon parent ? Est-ce que votre parentalité vous apporte de la satisfaction ? De nos jours, la pression sociale est énorme sur tout le monde, mais particulièrement sur les parents.  

Bien que souvent avec une intention bienveillante, les parents sont bombardés de recommandations de toutes sortes, parfois de professionnels, mais généralement de la famille, des amis, des voisins et même de parfaits inconnus. Faire le tri de toutes ces informations peut être difficile et envahissant. Les réseaux sociaux deviennent alors un outil de choix pour de nombreux parents qui souhaitent prendre des décisions éclairées sur les sujets qui les préoccupent. Oui, du contenu de qualité existe bel et bien lorsqu'on sait où le trouver ! 

Les réseaux sociaux : pour le meilleur 

Outils parfois formidables, parfois nuisibles, les Facebook, Instagram et TikTok de ce monde semblent bien implantés dans les habitudes des parents. L’accessibilité de l’information, la vulgarisation de concepts par de courtes vidéos, la facilité de se réunir sous un même mode de pensée, tout cela fait des réseaux sociaux un endroit accueillant et attrayant.  

Pour un parent d’un ado neuro-atypique, par exemple, pouvoir se réunir virtuellement avec d’autres parents qui partagent une réalité similaire, ça n'a pas de prix ! S’il faut donner un point positif aux réseaux sociaux, c’est qu’ils ont permis de rendre accessible à tout le vécu des personnes qui autrefois n’avaient pas de voix, socialement parlant. 

Les réseaux sociaux : pour le pire 

Toutefois, cet étalage de la vie privée, filtré et modifié pour être « Instagrammable », a un effet très insidieux. Lorsque l’on regarde un album photo, on s’attend à ce que la personne nous présente ses plus beaux clichés. Mais sur Facebook ou Instagram, c’est plus flou.  

On envie la parfaite photo de famille de notre cousine, sans voir les 53 prises ratées qui ont mené à ce touchant portrait. On rêve devant les images grandioses de notre amie d’enfance qui voyage partout dans le monde, sans savoir que celle-ci se bat tous les jours contre un grand mal de vivre. On regarde une conférence sur la communication avec les ados, animée par une psychologue qui nous parle en direct de son salon digne d’une série de décoration. 

Comme parents, nous sommes bombardés de modèles qui n’en sont pas réellement.  Malheureusement, à force d’y être exposé, cela peut avoir un impact significatif sur notre estime de soi et notre sentiment de compétence parentale. 

La compétence parentale 

Justement, le sentiment de compétence parentale, ça s’achète où?  Malheureusement, ce n’est pas en farfouillant sur les réseaux sociaux que vous le trouverez!  

Se sentir compétent comme parent, c’est savoir que l’on est en mesure de répondre aux besoins de notre enfant et de se sentir valorisé par notre rôle de parent. 

 Cela se développe dans l’expérience vécue au quotidien avec notre ado et dans la relation que l’on bâtit avec celui-ci.  Notre sentiment de compétence est aussi intimement relié à ce que nous reflètent l’autre parent et notre entourage immédiat.  On se sent compétent quand ceux qu’on aime nous trouvent bons et nous le font savoir! 

Le bon dosage 

En conclusion, les réseaux sociaux sont-ils les ennemis à abattre?  Bien sûr que non! Il suffit de trouver le bon dosage et savoir comment se préserver des risques que cela comporte. Et le plus important: se bâtir un vrai réseau social bienveillant, même si les personnes qui en font partie n’ont pas toujours la même vision que nous sur tous les sujets qui touchent la parentalité. 

Quelques pistes pour éviter le piège de la pression sociale sur les réseaux sociaux

  • Limitez votre temps sur les réseaux sociaux

Faites comme vous demandez sûrement à votre jeune:  limitez votre temps sur les réseaux sociaux.  Choisissez la plateforme qui vous convient le mieux et utilisez-la plutôt pour vous divertir et non comme source d’information.   

  • N’oubliez pas que ce que vous voyez est filtré et modifié

Rappelez-vous que ce que vous voyez n’est qu’une infime partie de la vie des gens, pensez au principe de l’album-photos! 

  • Ayez des attentes réalistes envers vous-même

Il est louable de vouloir s'améliorer en tant que parent, mais il est important de se concentrer sur quelques objectifs réalistes et d'éviter de se perdre dans les astuces et conseils trouvés en ligne. 

  • Et surtout, agrandissez votre « vrai » réseau social

Allez à la rencontre d’autres parents. Rien de mieux que de voir la réalité des autres sans filtre pour faire baisser la pression!  Les organismes communautaires tels que les Maisons de la famille offrent des milieux de rencontre intéressants.  Ils sont généralement ouverts à tous et offrent des services gratuits ou à faible coût.   

Trouver un OCF: https://fqocf.org/trouver-un-ocf/

Références

Institut de la statistique du Québec, Mieux connaître la parentalité au Québec : un portrait à partir de l’Enquête québécoise sur l’expérience des parents d’enfants de 0 à 5 ans 2015
Naître et grandir, Le sentiment de compétence parentale