Où souhaitez-vous
partager cette page?

Nouvel article

Comment faciliter la demande d'aide chez les jeunes hommes?

Le lait au chocolat : une option santé pour mon enfant?

Arrière-plan

15 août 2023 Bien-être

Parents

Par Marie-Jeanne Rossier-Bisaillon

nutritionniste

Au Québec, le marché des laits aromatisés, incluant celui du lait au chocolat, est en essor. Les campagnes publicitaires de lait au chocolat se multiplient et prennent de l’ampleur. Démystifier le vrai du faux dans ce que les publicités laissent miroiter peut être compliqué. 

Vrai ou faux ? Le lait au chocolat contient des quantités de sucre similaires aux boissons gazeuses. 

C’est vrai!  

Saviez-vous qu’un seul contenant de lait au chocolat peut contenir 14 cuillères à thé de sucre? 

À l’instar des autres boissons sucrées, le lait au chocolat devrait donc être consommé à l’occasion seulement.  La consommation régulière de cette boisson est difficilement compatible avec les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé. Pour réduire le risque de carie dentaire et de maladies chroniques, elle recommande de limiter l’apport en sucre ajouté à 10% de l’énergie quotidienne (soit 12 cuillères à thé de sucre pour un adulte), et même idéalement à 5% de l’énergie quotidienne. Or, une seule tasse (250 ml) de lait au chocolat peut contenir la moitié de l’apport quotidien recommandé en sucre pour un adulte, voir même plus pour un enfant. 

Vrai ou faux ? Le lait au chocolat est bon pour la santé puisqu’il contient plusieurs nutriments essentiels.

C’est faux. Le marketing fonctionne. À preuve, six adultes du Québec sur dix estiment que le lait au chocolat est bon pour la santé puisqu’il contient plusieurs nutriments. 

Toutefois, malgré les nutriments qu’il contient, la teneur en sucre du lait au chocolat rend sa consommation régulière peu compatible avec une alimentation saine.  

Au Canada, les apports insuffisants en nutriments contenus dans le lait au chocolat, comme les vitamines (A et D) et minéraux (potassium, calcium) sont relativement fréquents. Cependant, ces nutriments sont loin d’être exclusivement présents dans le lait au chocolat. Par exemple, plusieurs aliments d’origine végétale sont des sources intéressantes de vitamine A et de potassium et les produits laitiers en général contiennent aussi du calcium. Le lait nature apporte les mêmes nutriments, et ce, sans le sucre ajouté. 

Vrai ou faux? Le lait au chocolat permet à votre enfant de récupérer après l’activité physique. 

C’est faux. 

Le lait au chocolat n’a pas réellement de bienfait au niveau de la récupération sportive. Ce mythe repose sur un marketing efficace plutôt que sur la science.

Pour renforcer l’association entre le lait au chocolat et les saines habitudes de vie, l’industrie commandite plusieurs événements liés au sport.  

Une analyse du scientifique en chef du Québec remet en perspective ce mythe bien ancré. Certains articles dénotent les bénéfices de cette boisson sur la récupération physique, entre autres grâce à sa teneur en eau, protéines, électrolytes et sucre. Pourtant, la démarche scientifique derrière ces résultats est de faible qualité et comporte des conflits d’intérêts.  

 En cas de doute, une nutritionniste saura vous éclairer. 


Chez la majorité des jeunes, une alimentation équilibrée permet d’obtenir assez de nutriment pour fournir au corps ce dont il a besoin après l’activité physique.  

En bref 

Le marketing alimentaire du lait au chocolat est très efficace, mais insidieux. L’industrie déploie des techniques marketing procurant, à tort, des vertus de santé au lait au chocolat.  

Le Guide alimentaire canadien recommande d’opter pour l’eau comme boisson de premier choix et propose de choisir le lait non sucré. Même si le lait au chocolat peut être consommé de manière occasionnelle, au quotidien, boire de l’eau du robinet demeure la meilleure façon de s’hydrater. 

*Cet article a été réalisé grâce à la contribution d’Alice Trudeau-Gratton, stagiaire en nutrition.