Où souhaitez-vous
partager cette page?

Ado distant, est-ce inquiétant?

Arrière-plan

26 mai 2021 Relation aux pairs

Parents

Par Yasmine Nguyen, Tommy Blais, Catherine Giard

Intervenants

Dès sa naissance, l’être humain tisse des liens avec diverses personnes significatives, entre autres, avec ses parents. Avec les années, il est tout à fait naturel de constater que ces relations se transposent avec les pairs.

L’ensemble des liens créé contribue à l’épanouissement et au développement cognitif, affectif et social de l’individu. Bref, il est tout à fait vrai de dire que les relations, familiales et amicales, augmentent le bien-être des gens. Il est donc normal que votre jeune accorde davantage d’importance à son cercle social, plus particulièrement à l’adolescence.

La place des amitiés à l’adolescence

Il est souvent difficile pour les parents de voir leurs enfants se séparer d’eux ayant leur bien-être à cœur. Toutefois, l’adolescence est une période remplie de découvertes et de nouveaux défis.

Souvent à cette période de leur vie, les jeunes se cherchent, tentent de se construire une identité et un système de valeurs qui leurs sont propres. De ce fait, ils sont parfois tentés de se distancier de leurs parents afin de trouver leur propre chemin tout en composant avec l’éducation que vous leur avez offerte.

Le besoin d’amour et d’appartenance des ados

Selon la pyramide de Maslow, l’amour et l’appartenance sont des critères importants dans l’épanouissement de l’être humain. Ils sont d’ailleurs très révélateurs du besoin à l’intimité et des relations amicales et amoureuses.


L’importance que les jeunes accordent à leurs pairs est due au fait que leurs relations amicales leur procurent un support émotionnel, une assistance mutuelle et un sentiment d’appartenance.

Il est donc normal que le jeune cherche un milieu où il se sent compris et où il sent qu’il fait partie d’un groupe. Bien sûr, la majorité des parents offre ce support, mais la recherche d’indépendance des jeunes les pousse à chercher le tout ailleurs.

Il faut un village (et des organismes) pour élever un enfant

En tant qu’intervenants dans une Maison des jeunes, nous créons un lien privilégié avec les adolescents du quartier. Effectivement, plusieurs jeunes manifestent leur intérêt à fréquenter ce type de milieux qui sont sécuritaires et adaptés à leurs demandes et à leurs besoins. Ils permettent au jeune de pouvoir se créer « une gang » et des liens avec des adultes significatifs qui ne sont pas leur parent ou dans leur famille.

Il est également normal que votre jeune ait davantage envie de parler de sujets plus délicats avec d’autres jeunes de leur âge. La simple relation parent/enfant peut expliquer une certaine retenue dans le dialogue.

Les intervenants sont alors une bonne ressource intermédiaire pour traiter de sujets pertinents comme la sexualité, la consommation ou d’autres sujets entourant l’adolescence. Évidemment, les parents demeurent une ressource importante pour leurs enfants, surtout à l’adolescence. Nous conseillons toujours de discuter de ces sujets ouvertement avec eux si vous êtes confortables.

Quelques conseils pour un ado distant

Si vous vous questionnez concernant les distances que votre jeune prend vis-à-vis vous et votre famille, voici quelques pistes de réflexions sur lesquelles vous pourriez vous pencher.

L’importance de l’écoute active 

Il est important d’écouter le jeune et aussi de tenter de le comprendre. N’ayez pas peur d’approfondir la discussion. Une technique pour y arriver consiste à questionner l’origine des sentiments que le jeune peut vous verbaliser. Exemple : « Qu’est-ce qui fait en sorte que tu te sentes ainsi ? »

Adolescence rime aussi avec compromis 

Malgré certaines résistances du jeune, il faut trouver l’équilibre entre continuer à bâtir une relation de confiance et lui laisser de l’espace pour vivre ses propres expériences avec ses amis. 

N’oubliez jamais qu’un adolescent épanoui est un adolescent qui peut apprendre des expériences qu’il vit.

Évidemment, il est tout à fait normal de garder un cadre et d’établir des limites qui sont importantes au sein de votre famille.

Si l’importance des amis prend de l’ampleur à l’adolescence, c’est sans doute que vous avez bien accompagné votre jeune jusqu’à présent. Il est maintenant prêt à s’investir dans d’autres relations significatives avec des membres à l’extérieur de sa famille. Votre travail mérite d’être souligné à sa juste valeur !

 

Références

Jerabkova, B. (2010). Le processus de co-rumination entre amis chez les jeunes victimes de harcèlement par les pairs : Impact sur le développement des symptômes dépressifs à l’adolescence.
Nadeau, K. (2010). Le rôle des parents dans les relations entre pars au début de l’adolescence : Une étude observationnelle, Université du Québec à Montréal.
Emilie, B. (2010). La pyramide de Maslow : Analyse et critique du modèle, Publications Pimido.
Saucier, J. et C. Marquette. (2021). Cycles de l’adolescence, processus sociaux et santé mentale.